Les personnes âgées et la santé mentale

Pas à l’abri

Les aînés ne sont pas à l’abri des maladies mentales, qui touchent une personne sur cinq. Par peur d’être jugés ou de déranger leur entourage, les aînés ont tendance à garder sous silence leurs problèmes, leurs inquiétudes et à cacher leur détresse psychologique.

  • Au Québec, environ 13 % des personnes âgées vivant à domicile souffriraient d’un trouble anxieux ou d’un trouble dépressif. (Source : Réseau québécois de recherche sur le vieillissement, Axe santé mentale, Étude ESA, 2008)
  • Au Québec, environ 11 aînés par mois se suicident. (Source : Institut de la statistique du Québec)
  • En 2026, 1 Québécois sur 4 aura plus de 65 ans. (Source : Institut de la statistique du Québec)

Très souvent on confond les signes du vieillissement normal avec la santé mentale. Être malheureux, se sentir triste, pleurer souvent ou la perte de l’intérêt ou du plaisir n’est pas normal, peu importe l’âge. Il est important d’être attentif aux signes précurseurs.

Les changements

Chaque étape de la vie est marquée de nombreux changements auxquels une personne doit faire face et s’adapter. En vieillissant, les ressources physiques, mentales et sociales pour s’ajuster à ces changements diminuent. Ainsi, il peut être beaucoup plus difficile pour un aîné de surmonter un changement important.

  • Séparation, divorce
  • Perte d’un conjoint ou d’un membre de la famille
  • Maladie physique
  • Retraite
  • Changement de domicile
Conséquences
  • Stress
  • Peine
  • Anxiété
  • Ennui
  • Solitude
  • Vulnérabilité
  • Dépaysement

On peut également retrouver une tendance à penser seulement au passé et à ce qu’ils ont perdu au détriment de l’avenir et ce qu’ils peuvent encore en accomplir. C’est à ce moment que la personne âgée est susceptible de développer un trouble de santé mentale comme l’anxiété et la dépression.

Il est important d’être à l’écoute des besoins de ces personnes. Elles peuvent avoir tendance à garder sous silence leur souffrance pour ne pas déranger. Ce n’est en communiquant leurs besoins et en exprimant leur état d’esprit qu’elles pourront recevoir le soutien dont elles ont besoin.

Conseils pour favoriser une bonne santé mentale : Sortir de chez soi, socialiser, exprimer ses besoins, mettre ses limites, prendre du temps pour soi, avoir une bonne alimentation, faire l’exercice physique.

 


Source :
http://www.fondationdesmaladiesmentales.org